Orient : quel Noël pour les chrétiens ?

Aller en bas

Orient : quel Noël pour les chrétiens ?

Message  Dom le Jeu 24 Déc - 13:48



Si le monde occidental a de la pratique religieuse une conception apaisée, il n'en est pas de même sur d'autres continents où foi et martyre sont encore douloureusement liés.

Attentats sanglants contre deux églises à Mossoul (Irak), tensions entre le patriarcat de Constantinople et le gouvernement turc. Les chrétiens d'Europe occidentale vont fêter la naissance du Christ dans la sérénité, mais il n'en sera pas de même pour des millions de leurs coreligionnaires, notamment ceux qui habitent dans des régions du monde traversées de lignes de fracture politiques, culturelles, religieuses.

Pourquoi le sort de ces chrétiens persécutés nous préoccupe-t-il particulièrement à cette période de l'année ? Noël, temps suspendu de l'année, serait-il plus propice à la réflexion généreuse ? Notre bonne conscience nous autoriserait-elle une pensée fugitive, distraite, pour ceux qui souffrent quand nous sommes dans l'euphorie ? Il y a autre chose, de plus fondamental : Irak, Turquie, ces noms (que nous pouvons traduire par Mésopotamie ou Cilicie) résonnent dans la culture occidentale avec des accents familiers. Les noms d'Abraham et de Paul de Tarse, dont l'histoire et la tradition enseignent qu'ils vécurent là-bas, viennent immédiatement à l'esprit. La foi chrétienne a, en Orient, ses racines. Son essor s'est pour partie joué sur cette rive. Qui s'en souvient ? Sa disparition serait une injustice et une catastrophe.

Si le monde occidental a de la pratique religieuse une conception apaisée, il n'en est pas de même sur d'autres continents où foi et martyre sont encore douloureusement liés. Nous voyons en Noël - et pourquoi pas ? - une occasion de retrouvailles familiales, d'agapes et de cadeaux. Les chrétiens d'Orient, mais aussi d'Afrique ou d'Asie, éprouvent dans leur chair la prophétie de Siméon, cette parole qu'un vieillard adressa à Marie, alors enceinte : « Cet enfant sera un signe de contradiction. Et toi-même une épée te transpercera l'âme. » « Signe de contradiction », ces mots, tous les chrétiens devraient pourtant les avoir à l'esprit quand une polémique se crée autour d'un sujet relatif au christianisme, à son message, à son exigence. C'est ainsi : croire à la naissance du Dieu fait homme, il y a deux mille ans, dans une petite ville de Judée n'est jamais chose aisée, ni confortable.

Loin de nous l'envie de conclure sur une note grave. Les mauvaises nouvelles, lointaines ou proches, ne doivent pas occulter l'essentiel du message de Noël : la naissance de l'enfant de Bethléem est depuis deux mille ans une occasion de joie, et cette joie est donnée à tous.

_________________
La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies ... V Poutine.
avatar
Dom

Messages : 320
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 74
Localisation : Bamako sur Seine.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum