La vache, le jeune homme et 1 300 km d'aventure

Aller en bas

La vache, le jeune homme et 1 300 km d'aventure

Message  Joss le Dim 30 Nov - 18:29

Maine et Loire
Ils étaient partis le 1er août de Valanjou. Ils sont de retour aujourd'hui. Camomille et Hadrien, couple insolite, ont traversé douze départements. Avec une tente, un duvet et 20 €.
Il y avait Marguerite, la vache de Fernandel, dans le film La vache et le prisonnier.


Il y a maintenant Camomille, la vache d'Hadrien, un jeune homme de 18 ans originaire de Valanjou, près de Chemillé, entre Angers et Cholet.

Le 1er août, avec Camomille, Hadrien s'est lancé dans un périple de quatre mois. À pied, ils ont traversé l'Indre-et-Loire, l'Indre, le Cher, la Creuse, la Haute-Vienne, la Dordogne, la Corrèze, le Lot, le Lot-et-Garonne, la Charente et les Deux-Sèvres. « Le but était de voyager, de faire des rencontres, d'apprendre », explique Hadrien. Ce midi, il est de retour, chez lui, à Valanjou, après avoir parcouru 1 300 km avec sa vache.

Camomille a pris 50 kg
« Je suis totalement satisfait de mon voyage. Les gens m'ont beaucoup surpris. Ils venaient très facilement vers moi pour me parler, raconte Hadrien. En fait, je pensais que ce serait plus difficile. » Cet été, il était parti avec seulement une tente, un duvet et 20 €. Sans plan, sans téléphone portable, ni montre.

Le changement a été radical mais Hadrien s'est très vite habitué à cette nouvelle vie. « C'était de vrais moments de plénitude, de bonheur. Exactement ce que je recherchais. »

La solitude ? Il ne l'a pas vraiment ressentie. « Je suis d'un naturel assez solitaire. Mais je n'étais pas seul, il y avait Camomille. Grâce à elle, j'ai fait beaucoup de rencontres », précise Hadrien. Il a notamment croisé de nombreux artisans auprès de qui il a beaucoup appris. « J'ai rencontré un tailleur de pierre, des potiers, des forgerons... »

Les deux premiers mois, Hadrien ne demandait de l'aide que pour remplir sa gourde d'eau. « Si les gens que je rencontrais me proposaient de manger, j'acceptais, évidemment. » Sinon, il se nourrissait de ce qu'il trouvait dans la nature et dormait à la belle étoile. « Je préférais dormir dehors que dans la tente. Au réveil, je me sentais mieux. » Mais quand les premiers froids sont arrivés, il a demandé aux agriculteurs s'il pouvait passer la nuit dans leur grange.

Des mauvais moments ? Hadrien affirme qu'il n'y en a pas eus « ou alors, ce n'était que des détails sans importance et sans conséquences ». Au début de son voyage, Camomille a eu un problème aux sabots mais s'est rétablie très rapidement.

Hadrien a désormais des projets plein la tête. Il doit terminer une thèse sur les noms populaires des plantes et un herbier qu'il a commencé pendant son voyage. Il va publier un livre reprenant son journal de bord. Il a aussi l'intention de repartir, en stop cette fois, et en direction de l'Italie, pour rejoindre un fauconnier.

Et Camomille ? Elle semble impatiente de retrouver son pré mais se très porte bien. Pourtant, Hadrien n'était pas sûr qu'elle supporterait ce long voyage. Certains agriculteurs qu'Adrien a croisés étaient même jaloux de sa vache. « Elle a pris presque 50 kg pendant ces quatre mois ! »
ouest-france

Une "bouffée d'air pur" dans ce monde Wink
avatar
Joss

Messages : 404
Date d'inscription : 01/11/2008
Age : 66
Localisation : Le Pays de Pagnol

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum