OCTOBRE 2.006 / Les Indigènes

Aller en bas

OCTOBRE 2.006 / Les Indigènes

Message  Prior le Dim 23 Nov - 4:32

Trifouillis les oies : Octobre 2006

Visite d’une amie , elle sortait d’une matinée au Cinéma.
Alors quel film as-tu vu ?
-Indigènes , tiens ça passe déjà ici ?
-oui , depuis Mercredi dernier !
-ça t’a plu ?
-Oui et non , quelle horreur , ils les envoyaient tous à l’attaque ,
-de la chair à canons , les Français non , tu devrais aller voir comment ça se passait .
-Et puis quel racisme , les pauvres , le chef leur tapait dessus , ils étaient privés de tomates.
***********************************************************************



Afin de me faire une opinion , je suis allé hier Mardi , risque d’un changement
de Programme ce >Mercredi.
-Si cette brave Dame sort du Ciné , dans un tel état d'esprit , il fallait que je puisse savoir pourquoi ?
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Quelques précisions sur le sens des mots.

- INDIGENES :Né dans le Pays qu’il habite
- Tunisiens , Algériens , Marocains Indigènes , dans leurs Pays
- Français , Indigènes dans leur propre pays .
- ALLOGENES :
D’une autre race que les autochtones
-Français lorsqu’ils habitaient en Afrique du Nord
-Nord Africains habitant actuellement en France

- AUTOCHTONES
Originaires du pays qu’ils habitent et dont les ancêtres ont toujours habité le pays
Les Français , en France

Les Nord-Africains dans leurs pays.
............................................................
.
Regrettable , le metteur en scène de ce film , aurait du s’adjoindre un vieux Baroudeur
Des Années 42/45 , il doit certainement en rester quelques-uns de vivants de ces Tirailleurs indigènes , des vrais ?
Cela lui aurait évité de commettre de grossières erreurs .
Erreurs qui selon moi , foisonnent à la pelle !.

Au niveau des simples soldats, on a appelé l'ensemble des Français valides de 18 à 45 ans. Les gradés, eux, ont été mobilisés par convocation individuelle, bien au-delà de la cinquantaine, à un âge variable suivant les besoins et suivant les armes.Ont été mobiisés ux ui résidaient hors des territoires occupés ( la Métropole )!
Au total, l'armée française de 1943-1945 était composée de la manière suivante :

173.000 Tunisiens, Algériens, Marocains et Noirs Africains (AOF et AEF), en grande partie engagés et non mobilisés , contrairement à ceux ayant opté pour le statut Français.
168.000 Français d'Afrique du Nord .
20.000 Français de la France continentale, évadés, officiers d'active, sous-officiers,fonctionnaires en mission,
35.000 Français de Corse (à partir de janvier 1944).



De mémoire , je ne me souviendras pas de tout .


-Le Film débute en 1943 , en Italie , il fait dire à un Officier Français :
- Depuis 1940 , c’est la première Victoire de l’Armée Française sur les…………… …………Allemands ?
-Pas très gentils pour ses compatriotes , la première Victoire , c’était en Tunisie ,en 1943 les armée Française , Américaine , Britannique , ont à elles trois ,détruites les
Armées Allemandes et Italiennes et fait plus de 200.000 Prisonniers.

-De 1942 à 1945 , je n’ai jamais vu distribuer des tomates aux Soldats , (( Elles seraient arrivées pourries sur les lieux de combats )) Nous n'avions pas de frigos . Les tomates de l'époque , de véritables tomates,
ne se conservaient pas 2 ou 3 semaines , comme nos tomates actuelles , susceptibles de servir de boules de pétanques.

Ce n’est qu’après l’Armistice , que par miracle , nous furent distribuées , nous étionsen Allemagne,
- 2 grosses oranges Thomson , appelées Navels en France. Ces oranges arrivaient d’Algérie .don d’un colon .

-La troupe , des Officiers jusqu’au deuxième classe , tout le Monde au même régime ,
Rations C ou Rations K , selon le cas .

-
- .

Dans le film , on voit un sergent Pied Noir , cogner un Tirailleur , dans les rangs , en présence
de la compagnie au complet .

Le Metteur en scène , ne devrait pas l’ignorer , Nord Africains et Pieds-Noirs cohabitaient,
Ils se respectaient , car ils se connaissaient !
Le Pieds-Noir connaissait l’âme du Nord Africain , le Nord Africain , connaissait l’âme Pied-Noire ,
Les uns comme les autres , savaient qu’ils ne pouvaient pas se rouler , les uns les autres.

Le Metteur en Scène devrait le savoir , le Gradé qui s’aventurerait à frapper un Soldat ,
serait à la première occasion , la Cible d’une « « balle perdue « «

Les Chefs étaient avares de la Vie de leurs hommes , ils ne les envoyaient pas au casse pipe ,
Comme beaucoup le racontent et comme beaucoup le croient.
41/45 , ce n’était pas 14/18 , ce n’était pas Verdun ,pas une guerre de Positions , mais
une guerre de mouvements , en général d’embuscades , de pilonages suivis d’assauts ,
les Shermans ou les T.D ouvraient la route . suivis par l'infanterie qui se protégeait derrière
les engins blindés .
En général , On n’envoyait pas des vagues successives hurlantes , en plein jour .
Ça se passait surtout la Nuit , on s’y déplace plus facilement , on s’approche plus
Aisément de l’objectif.
A part Monte Cassino ou quelques autres exceptions



Dans le film , on voit une escouade , foncer dans un Bois en hurlant. (( ridicule Mr.le metteur en scène))
Dans un Bois , on progresse à pas de loups d’arbre en arbre.

Le fil du Piège à Cons ,
Il n’est pas fixé à 40 cms du sol comme dans le Film ,
Il n’est pas relié à un gros dispositif vertical.
Le fil est tendu à hauteur de chevilles , relié à un fil métalique ou ficelle recouvert d’un mélange
Boue et herbes à une grenade défensive quadrillée , dégoupillée , introduite
Dans une boite de conserve camoufflée et fixée à un petit piquet .
Lorsqu'en marchant , on s'accroche le pied à la ficell , la grenade dégoupillée , sort de la boite de
conserve , elle explose .(( C'est le piège à con de base , le plus simple et le plus efficace .

Autre chose qui prête à sourire , ces colonnes qui se déplacent en file Indienne ,
Sur les crêtes des collines , ces colonnes en rangs serrés , qui montent au front , cibles rêvées pour l’Artillerie ou la Chasse.

Ça fait peut-être bien dans le Film , (( seulement dans le film.))

Sachez-le , chaque Section se déplace , chacune à son tour , séparées , en direction
ou en contournant l’objectif , il n’était pas question de provoquer des pertes
par des attroupements qui auraient fait les délices des Stukas ou de l’Artillerie
Ennemie .

Economes de la Vie des hommes , les Soldats fidèles à leurs Chefs , les Chefs savaient
Qu’en cas de très grosses pertes , plusieurs Unités en partie détruites seraient
Réunies pour former une nouvelle Unité dont les membres ne se connaissaient pas , donc peu efficaces.

La cohésion d’une unité est facteur de la connaissance les uns , les autres , chacun
Protégeant ses équipiers.

Tirailleurs Algériens , Tunisiens , le Régiment prenait le nom de la région où il était
Constitué , cela ne signifiait pas qu’il était uniquement composé d’Algériens ,de Marocains , de Sénégalais
Ou de Tunisiens , puisqu’ils étaient constitués pour moitié de Pieds-Noirs , Métropolitains et Corses , pour moitié de Souches Nord Africaine (( les Indigènes )) voir
La Véritable signification Plus haut elle n’est pas insultante.

Le langage utilisé , les mentalités semblent calquées sur le 21° Siècle et pourtant
Ce Film est sensé se passer au Siècle dernier , il y a 63 ans , autres temps , autres mœurs.

Je n’ai jamais vu rassembler comme dans ce film , rassembler la Troupe pour lui faire chanter la Marseillaise.
Je n’ai jamais vu rassembler la Troupe , pour chanter , c’est nous les Africains , ce chant
Avait été créé à l’attention des Français en Métropole , en…………………………. 1914.

LE CHANT DES AFRICAINS

Paroles Sergent-Major Bendifallah et Tirailleur Marizot (1914),
musique Félix Boyer (1942


REFRAIN

C'est nous les Africains qui revenons de loin
Nous venons des Colonies pour défendre la patrie
Nous avons laissé là-bas nos parents nos amis
Et nous avons au cœur
Une invincible ardeur
Car nous voulons porter haut et fier
Le beau drapeau de notre France entière
Et si quelqu'un venait à y toucher, à y toucher
Nous serions là pour mourir à ses pieds,
Oui à ses pieds battez tambours,
A nos amours,
Pour le pays
Pour la Patrie
Mourir au loin
C'est nous les Africains.

1° COUPLET

Nous étions au fond de l'Afrique
Gardiens jaloux de nos couleurs, de nos couleurs,
Quand sous un soleil magnifique
Retentissait ce cri vainqueur
En avant, en avant, en avant.

2° COUPLET


Pour le salut de notre Empire
Nous combattons tous les vautours,
Tous les vautours
La faim la mort nous font sourire
Quand nous luttons pour nos amours
En avant, en avant. en avant.

3° COUPLET

De tous les horizons de France
Groupés sur le sol africain, sol africain
Nous venons pour la délivrance
Qui par nous se fera demain
En avant, en avant, en avant.

4° COUPLET

Et lorsque finira la guerre
Nous reviendrons dans nos gourbis, dans nos gourbis
Le cœur joyeux et l'âme fière
D'avoir libéré le pays
En criant, en chantant, en avant,
Ce chant deviendra celui de la Première armée du général
de Lattre de Tassigny. Ses accents accompagneront nos troupes ,
au moment du débarquement en Provence en 1944.
/////////////////////////////////////////////////////////



Ben voili , voilà , si le DVD existait , d’autres niaiseries , me reviendraient à l’Esprit .
*************************************************************************
Aujoudhui , Dimanche 23 Novembre 2008 , je le découvre ,

Le D.V.D est en vente , mais j'hésite .

Je répugne claquer de l'argent pour un navet ,
je vais voir chez e.Bay, à prix cassé ?


Dernière édition par Prior le Dim 23 Nov - 15:45, édité 1 fois
avatar
Prior

Messages : 162
Date d'inscription : 06/11/2008
Age : 96
Localisation : Quand on commence à faire des concessions , on ne peut plus s'arrêter ! Elena Tchoudinova

Revenir en haut Aller en bas

Re: OCTOBRE 2.006 / Les Indigènes

Message  Val le Dim 23 Nov - 13:47

avatar
Val

Messages : 98
Date d'inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum